Les 7 secrets d’un bon article SEO

Il y’a plus de 70 millions nouveaux articles WordPress par mois soit environ 1600 chaque minute…

Le web est inondĂ© de contenu. Posts de rĂ©seaux sociaux, vidĂ©os, podcasts, publicitĂ©s
 les internautes sont sur-sollicitĂ©s et c’est Ă  prĂ©sent difficile de mettre en avant le fruit de votre travail. Google Ă  beaucoup de contenu Ă  sa disposition et il est de plus en plus exigeant sur la qualitĂ© de ce qu’il affiche dans ses rĂ©sultats.

Écrire un article qui se positionne dans les premiĂšres positions demande une vraie mĂ©thode. Bonne nouvelle, c’est ce que vous allez dĂ©couvrir aujourd’hui. Sans plus attendre, voici les 7 secrets d’un bon article SEO.

C’est parti.

Secret n°1 : Comprendre parfaitement l’intention de recherche

L’obsession de Google est de proposer des rĂ©sultats qui collent parfaitement Ă  ce que recherche l’internaute. C’est tout son business qui en dĂ©pend.

Avant de vous lancer tĂȘte baissĂ©e dans la rĂ©daction, Ă©valuez prĂ©cisĂ©ment l’intention de recherche.

Pour ce faire, c’est assez simple, mettez vous en navigation privĂ©e et tapez votre mot clĂ© cible dans Google et observez la SERP en dĂ©tail.

Voici les 2 points Ă  regarder :

Quels sont les formats de contenu proposés ?

VidĂ©os, images, publicitĂ© AdWords, local pack
 Si il y’a beaucoup de vidĂ©os, c’est que les gens cliquent davantage dessus et donc qu’un article Ă©crit n’a pas forcĂ©ment sa place pour cette requĂȘte. A contrario, s’ il n’y a que des rĂ©sultats type contenu texte, c’est une bonne nouvelle.

L’aspect local est trĂšs important Ă©galement. Gardez bien en tĂȘte que les rĂ©sultats de Google sont personnalisĂ©s en fonction de la gĂ©olocalisation.

Quels sont les types de contenus proposés ?

Prenez les 5 premiĂšres positions et observez.

Google affiche des résultats avec des conseils, des astuces et des erreurs. On voit donc que pour ce mot clé, un article centré sur un produit ne fonctionnerait probablement pas.

Secret n°2 : Bien évaluer la concurrence pour le mot-clé ciblé

đŸ€”â€œEst-ce que j’ai une chance de positionner mon article dans les premiĂšres positions ?”

Cette question, vous devez obligatoirement vous la poser dĂšs le dĂ©part, au risque de perdre beaucoup de temps pour rien. Regardez bien les sites affichĂ©s pour votre requĂȘte cible. Si ce sont des acteurs Ă©tablis type Doctissimo dans le domaine de la santĂ©, changez de mot-clĂ©. A contrario, si les rĂ©sultats sont des blogs, des rĂ©seaux sociaux ou des petits sites, vous avez sans doute une chance de bien vous positionner.

👉Pro tips : Tapez la requĂȘte suivante “allintitle: votre mot clĂ©â€.

  • Moins de 5.000 rĂ©sultats : faible concurrence
  • 5.000 Ă  10.000 rĂ©sultats : concurrence moyenne
  • Plus de 10.000 rĂ©sultats : concurrence Ă©levĂ©e

Ex d’une requĂȘte avec peu de concurrence :

Regardez Ă©galement la longueur et la qualitĂ© du contenu proposĂ© par vos concurrents. Si vous avez en face de vous un guide ultime de 10 000 mots, ça va ĂȘtre compliquĂ©, mais si c’est un petit article de 600 mots, c’est votre chance !

Il y’a les concurrents, mais aussi le volume de recherche. Il est inutile de passer des jours Ă  Ă©crire un Ă©norme article pour un mot clĂ© peu recherchĂ©.

D’autant plus que selon une Ă©tude d’Advanced Web Ranking, le 1er rĂ©sultat organique ne rĂ©colte qu’environ 34% des clics :

Secret n°3 : Structurer en fonction des autres

La structure de votre article ne doit surtout pas ĂȘtre laissĂ©e au hasard. Servez-vous une nouvelle fois de la SERP Google et basez-vous sur le contenu qui se positionne dĂ©jĂ .

Pour ce faire :

  • RĂ©cupĂ©rez la structure des balises Hn des 1ers articles positionnĂ©s (vous pouvez utiliser l’extension Chrome “SEO META 1 click”).
  • Notez les propositions “Google Suggest” en bas de page.
  • Regardez les propositions Google Images.

Bravo, vous avez toutes les cartes en main pour bien structurer votre article.

Secret n°4 : Soigner le SEO On Page

Optimiser sĂ©mantiquement votre article est essentiel oui. D’ailleurs, si vous voulez un rĂ©sultat efficace, utilisez des outils comme 1.fr ou encore mieux Yourtextguru.

Toutefois, il y’a d’autres rùgles à respecter :

  • RĂ©digez bien vos balises Title et Meta-description en incluant votre mot-clĂ© dedans.
  • Soignez vos balises Hn : utilisez un H1 unique (pour le titre de votre article) et des H2 (pour les sous-parties).
  • InsĂ©rez votre mot-clĂ© exact dans les 100 premiers mots de votre article.
  • Ne mettez pas trop de liens : 2 Ă  3 vers des sites externes d’autoritĂ©.
  • InsĂ©rez si possible des visuels uniques en remplissant bien les balises alt et title.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais c’est une trùs bonne base.

La longueur du contenu dépend surtout des concurrents, mais de maniÚre générale, visez un minimum de 700 mots.

Secret n°5 : Optimiser pour Google Rankbrain

Rankbrain, c’est une grosse mise Ă  jour de l’algorithme Google dĂ©ployĂ©e en 2015 pour mieux trier les rĂ©sultats de recherche.

Pour faire simple, le moteur donne beaucoup d’importance Ă  2 mĂ©triques :

  • Le CTR ou Click Through Rate : pourcentage de gens qui cliquent sur votre rĂ©sultat.
  • Le Dwell time : la durĂ©e que passe l’internaute sur votre article.

Lors de la rédaction de votre contenu, il est impératif de prendre en compte ces 2 critÚres. Comment concrÚtement ?

Voici quelques conseils :

  • Bien dĂ©terminer l’intention de recherche comme nous l’avons vu.
  • Écrire un titre aguicheur en misant sur la curiositĂ©, l’utile, les Ă©motions… Par exemple, un titre comme â€œComment maigrir vite” est trop Ă©vasif. PrĂ©fĂ©rez plutĂŽt “Les 10 secrets pour maigrir vite en 1 mois”.

👉Pro tips: utilisez les dates et les [ ], c’est trùs efficace. Ex: “Le guide complet pour vendre sur Amazon [2021]”.

  • IntĂ©grez des vidĂ©os directement dans votre article pour rallonger le dwell time.Youtube est votre meilleur ami 😊
  • Écrire une introduction courte (5-6 lignes)
  • Diviser le contenu en sous-parties trĂšs prĂ©cises
  • Donner beaucoup d’exemples concrets
  • Utilisez des mots de transitions type “Mais ce n’est pas tout”, “Alors comment faire ?” “Et je vais vous dire” 


Secret n°6 : Mettre le paquet sur le maillage interne

C’est trĂšs important de lier vos contenus entre eux. De cette maniĂšre, vous rĂ©partissez le “jus SEO” comme il faut. Pour chaque article, pensez Ă  faire 2 ou 3 liens vers d’autres articles dĂ©jĂ  publiĂ©s.

Listez vos articles sur un Google sheet par exemple et regardez quel est le maillage le plus pertinent en fonction de vos catégories.

Soignez Ă©galement vos ancres en privilĂ©giant des expressions de 2 ou 3 mots plutĂŽt que “cliquez-ici” ou “en savoir plus”…

Secret n°7 : Objectif backlinks

Vous avez rĂ©digĂ© un super article ? Bravo, mais dites-vous bien que vous n’ĂȘtes qu’à mi-chemin. Sans un minimum de promotion, votre article va sans doute finir dans les oubliettes de Google. C’est une partie trop souvent nĂ©gligĂ©e, car elle n’est pas Ă©vidente pour tout le monde.

En SEO, la promotion veut surtout dire “backlinks”.

Pour faire simple, plus vous avez de liens qui pointent vers votre article, mieux vous serez positionnĂ© dans les rĂ©sultats Google.

Voici quelques tactiques efficaces pour obtenir des backlinks :

  • Contactez par email les sites que vous avez citĂ©s dans votre article en leur prĂ©cisant que vous les avez mentionnĂ©s. La plupart d’entre eux vous feront Ă©galement un lien retour.

Et voici la réponse

  • Lister les sites qui ont rĂ©digĂ© un article avec une thĂ©matique complĂ©mentaire Ă  votre contenu. Contactez-les en prĂ©cisant l’utilitĂ© de votre article pour eux.

À vous de jouer maintenant

Vous en savez plus maintenant sur les dessous d’un bon article SEO, autrement dit qui se positionne bien dans Google. Une bonne Ă©tude de l’existant et un bon copywriting sont essentiels.

Et vous, des petits secrets SEO Ă  nous partager ?

LinkedIn
Facebook
Twitter
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles permet également vous intéresser.

Catégories